Avènement du règne de PISA

  • Jean-François Royer SFdS

Résumé

En 1989, deux sociologues français1 publiaient sur l’éducation un livre au titre frappant : « Le niveau monte ». Leur thèse, qui fut très influente dans les années 1990, reposait essentiellement sur un argument statistique : l’enseignement secondaire a été démocratisé, et cela a augmenté le niveau moyen d’études de la population. Le nombre moyen d’années d’études a augmenté, et il y a de plus en plus de diplômés. Cet argument n’est convaincant que si les connaissances et les compétences acquises à chaque niveau d’étude et sanctionnées par chaque diplôme restent bien constantes. En est-on sûr ? Un doute subsistait donc, que seules des mesures directes du niveau d’éducation pouvaient trancher.
Publiée
2013-05-28